Mercredi 22 novembre 2017
Rejoignez nous sur Facebook
ACCUEIL > Danse Artistique
Présentation

Par son passé, sa réflexion, son approche du corps, la danse artistique est tout à la fois éducative, pédagogique, technique et créative.

Accessible à tous, la danse peut être pratiquée en amateur à raison de un ou plusieurs cours par semaine.
Le parcours du danseur vers le professionnalisme nécessite un long et rigoureux apprentissage corporel au fil des années.

Depuis 1989, la loi sur l'enseignement de la danse réglemente le classique, le contemporain et le jazz, réclamant aux professeurs d'être titulaires d'un diplôme d'état.

Calendrier national danse artistique

La danse Classique

Née en 1577, importée par les Italiens, elle se diffuse en Europe et dans plusieurs pays. Au début du XIXème siècle, les chorégraphes composent des ballets inspirés de romans. Les danseuses portent un tutu long depuis 1830.
Dite aérienne, les mouvements de la danse classique sont codifiés (pirouettes, grands jetés, cambrés, arabesques, attitude, ports de bras... ).
Technique, esthétisme, rigueur et maitrise du corps constituent l'apprentissage du danseur classique.

Pour devenir danseuse étoile, il faut intégrer un Conservatoire National ou l'Opéra.

La danse Contemporaine

Née en Europe et aux Etats Unis après la seconde guerre mondiale la danse contemporaine fait suite à la danse moderne apparue en Allemagne et au Etats Unis.
A cette époque, Elle bouscule les codes de référence autour du «corps idéal» en proposant un travail corporel extrêmement riche et sans limite.

Les chorégraphes actuels instaurent en permanence de nouveaux «référents» poétiques. Ils peuvent métisser leur travail de composition, de théâtre, littérature, architecture, arts plastiques ou de cirque.

La danse Jazz

Née de la synthèse des danses rituelles africaines avec les danses européennes, façonnée de nombreuses influences américaines, la danse jazz se laisse difficilement emprisonner dans une définition. C'est une danse dans laquelle le corps entier est en jeu les hanches, le ventre et la poitrine entrent en action autant que les jambes.
«Soul dance (la danse de l'âme)», «free style», danser jazz c'est pouvoir exprimer une sensibilité liée au rythme de son corps, de celui des autres et de la musique.

Haut de page